Découvrir Marseille

Malgré l’image sulfureuse qu’en donnent souvent les médias, la belle ville de Marseille est chaleureuse et accueillante, comme en témoignent les quatre millions de touristes qui l’ont visitée en 2012.

Depuis, la cité phocéenne a profité d’une affluence record lorsqu’elle a été Capitale de la Culture en 2013, une manifestation qui lui a permis de renforcer son rayonnement culturel.

Si vous aimez la mode, ne passez pas à côté du Cours Julien, surnommé le Quartier des Créateurs, où s’alternent magasins de fringues et cafés aux terrasses bondées dès l’heure de l’apéro (qui peut commencer tôt et finir tard), où l’on boit des mauresques (le fameux pastis mélangé à du sirop d’orgeat) en dégustant de la tapenade (purée d’olives).

Si vous préférez le sport, en particulier le football, vous serez bien accueillis, à condition bien sur de supporter l’Olympique de Marseille. Vous serez ravis de savoir que le Stade Vélodrome vient d’être refait à neuf et couvert, et que sa capacité approche maintenant des 70.000 spectateurs.

Mais l’attrait principal de Marseille, évidemment, reste sa proximité avec la mer. Cette ville côtière s’est en effet développée, dès l’époque grècque (il a plus de 2600 ans), comme un port de commerce et de plaisance. Le Vieux Port est aujourd’hui un lieu où l’on flane, où l’on profite du soleil (souvent écrasant en début d’après-midi), et où l’on goûte la fameuse bouillabaisse, soupe de poissons locaux.

Ensuite, prenez le petit train (très pittoresque) qui monte jusqu’à Notre Dame de la Garde, appelée La Bonne Mère par les marseillais, basilique qui domine la ville depuis les années 1850 et offre une vue imprenable sur les environs. Prenez garde au Mistral qui souffle assez fort une fois arrivés au sommet de la colline !

Rade de Marseille
Vue sur la rade marseillaise, depuis Notre Dame de la Garde

Si la météo le permet (et à Marseille, le climat est souvent favorable à ce type d’activités), vous pouvez aussi envisager une visite des calanques en bateau. Vous pouvez aussi visiter les îles comme le Chateau d’If (demeure du Comte de Monté Cristo) et l’archipel du Frioul, composé de deux îles (Pomègues et Ratonneau).